1. Les taxes locatives


    Il existe plusieurs taxes liées au logement et certaines d'entre elles doivent être acquittées par le locataire :
    1. La taxe d'habitation : cet impôt doit être payé par les personnes qui occupent un local d'habitation au 1er janvier de l'année d'imposition, qu'elles soient locataires ou propriétaires. Vous êtes obligé de la payer en intégralité même si vous déménagez en cours d'année. Certains logements sont néanmoins exonérés de cette taxe tels que les logements gérés par les Crous et les chambres meublées "chez l'habitant". La taxe d'habitation pour les locations saisonnières est aussi réglée par le propriétaire, puisqu'il s'agit d'une location temporaire.
    2. La contribution à l'audiovisuel public : à partir du moment où vous possédez un téléviseur ou un dispositif assimilé (rétroprojecteur, lecteur DVD) et que vous êtes imposable à la taxe d'habitation, vous êtes aussi tenu de régler la contribution à l'audiovisuel public (ex-redevance audiovisuelle) en tant que locataire. Cette taxe sert à financer les établissements publics de télévision et de radiodiffusion.
    3. La taxe d'enlèvement des ordures ménagères (TEOM) : cet impôt est d'abord payé par le propriétaire, puisqu'il figure sur l'avis d'imposition de la taxe foncière. Toutefois, il peut le récupérer plus tard auprès du locataire en imposant une régulation de charges.
  2. Certains travaux

     
    1. La loi impose au locataire de s'acquitter des frais liés à l'entretien courant et aux petites réparations nécessaires au maintien en bon état du logement. Il s'agit généralement de travaux peu coûteux tels que le graissage des serrures, le rebouchage des fissures aux murs, l'entretien de son extérieur (jardin, terrasse), la purge de la chaudière ou encore la vidange des fosses septiques.
    2. Les gros travaux d'aménagement tels que le remplacement des équipements vétustes ou les travaux de remise à neuf sont, quant à eux, à la charge du propriétaire.
    3. Notons que si le locataire dégrade les lieux, de manière volontaire ou non, en cassant une vitre par exemple, les réparations sont à ses frais.
  3. Les charges locatives

     
    1. En plus du loyer, le locataire est aussi tenu de payer les charges locatives. Celles-ci représentent les dépenses liées à l'utilisation des équipements collectifs (entretien de l'ascenseur et des espaces verts), à la rémunération du personnel (du gardien par exemple), et aux frais d'énergie (eau, électricité, gaz et chauffage).
    2. Ces charges sont provisionnées en début d'année, leur montant est déterminé en fonction des dépenses de l'année précédente mais le propriétaire procède ensuite à une régularisation en fonction de la consommation réelle.