1. Montpellier, une ville dynamique et attractive

    En se basant sur des critères tels que le dynamisme économique, la fluidité des marchés, l’évolution démographique ou la vitalité universitaire, Le Figaro Immobilier en collaboration avec le site Explorimmo établit chaque année le palmarès des villes où il fait bon d’investir en France. Pour sa 7ème édition, le palmarès attribue la première place à la ville de Montpellier.

    Ville étudiante et de recherche, où évoluent plus de 77 500 étudiants et chercheurs, Montpellier est la ville où il faut investir en France cette année.

    Pour cause ? Une forte résistance à la hausse du prix d’achat, que ce soit dans l’ancien ou dans le neuf. En effet, d’après les notaires, le prix du m² varie de 2 500€ en moyenne dans l’ancien à 4 000€ dans le neuf soit une hausse des prix limitée à 2% en un an. Ce montant à l’achat qui demeure faible par rapport à d’autres villes françaises incite les investisseurs à choisir Montpellier comme lieu pour investir. Pour preuve, 71% des achats immobiliers à Montpellier sont des projets d’investissement et 1/3 des acheteurs proviennent d’Île-de-France.

    À ces atouts, il faut ajouter l’existence de nombreuses ZAC à Montpellier qui comprennent des bureaux et des logements ainsi que l’installation de la future Halle du numérique qui accueillera plus de 500 startups.

    Un autre point fort de la ville : elle vient juste d’être nommée deuxième incubateur mondial après Dublin par UBI Mondial.

  2. Bordeaux recule à la dernière place du classement

    Appréciés respectivement pour leur dynamisme économique et démographique ainsi que pour leur grande transformation, Nantes et Rennes suivent Montpellier dans le classement. Les deux villes occupent la deuxième et la troisième place, devant Tours, Toulouse et Angers. Nice, Marseille et Lyon, quant à eux, se trouvent aux 7ème, 8ème et 9ème place.

    La 10ème place est attribuée à Bordeaux. Longtemps adulée pour sa douceur de vivre et son attractivité, la préfecture girondine n’a pas pu échapper à la queue du classement à cause de l’envol de ses prix immobiliers. Les notaires parlent d’une hausse des prix de 25% en deux ans. En effet, à Bordeaux, le prix moyen du m² est de 4 000€ mais il peut monter jusqu’à 7 000€ voire 8 000€ dans les quartiers les plus convoités.